Conseils pour piloter un drone

Quelques consignes à respecter pour voler en toute sécurité avec votre drone

Voici quelques règles et pistes à suivre, pour profiter pleinement de votre drone: L’utilisation d’un « aéronef télépiloté » communément appelé « drone » est encadrée par un certain nombre de conditions légales, mais aussi de bon sens ! Concernant les conditions légales, elles varient en fonction du contexte d’utilisation. Vous pourrez trouver des informations plus complètes sur de nombreux sites officiels (DGAC notamment, mais aussi sur l’un des sites officiels). Il faut noter en premier lieu qu’un drone non équipé de caméra et de moins de 25kg n’a pas besoin d’homologation (et son pilote est exempté de quelconque brevet).

Ce type de drone est « autorisé à voler sans autre condition relative à leur aptitude au vol et sans autre condition requise des personnes qui les utilisent » en restant à la vue du pilote dans un lieu dégagé et non peuplé. Voici des notions à avoir en tête dès qu’un drone est équipe d’une caméra (liste non exhaustive):

Dès qu’un drone est équipé d’une caméra, celui ci rentre dans le cadre d’une legislation nécessitant l’homologation du drone par la DGAC.

Les critères pour savoir si vous rentrez ou non dans ces obligations sont nombreux: professionnel ou particulier, poids de l’engin, scénarios de vol…

Concernant le pilote, celui ci se doit, selon les cas, de disposer d’un brevet d’aptitude théorique (PPL, planeur, FCL, ULM, etc.) et d’une déclaration de niveau de compétence (DNC). Concernant les conditions de sécurité: il est impératif de voler dans des conditions optimales de sécurité, à savoir :

Voler à une distance raisonnable du pilote, en restant bien évidemment à vue. Ne pas survoler une zone habitée.Etre conscient du danger que peut représenter un drone en vol (de part son poids en cas de chute) et au sol (notamment à cause de ses hélices).

Concernant le respect de la vie privée: Il est impératif d’obtenir les autorisations de personnes et des lieux filmés avec un drone!

Cas des drones de loisir : La DGAC, dans divers communiqués de presse, évoque le cas des drones de loisirs: L’utilisation par un particulier de son drone dans des conditions optimales de sécurité (loin de toute personne, bien, animal, route…) et de respect de la vie privée, est tout à fait possible. Nous vous engageons à lire cet interview d’un responsable de la DGAC réalisée par Fred de HélicoMicro. Notez que les vidéos produites par le drone ne doivent pas être utilisées à titre commercial. Nous vous recommandons aussi de télécharger la notice de « bon usage des drones de loisir » réalisée par la DGAC en concertation avec la CNIL, la fédération professionnelle du drone civil et la fédération française d’aéromodélisme: télécharger la notice de la DGAC

 

 

Quelles sont les zones réglementées en France pour les drones ?

Quelles sont les zones réglementées en France ?

 

Comme vous le savez, l’utilisation de l’espace aérien par les drones est réglementée en France : les drones et aéromodèles évoluent en circulation aérienne générale et doivent se conformer aux règles de l’air et aux dispositions qui fixent les conditions d’insertion dans l’espace aérien. Une webcarte de l’espace aérien pour drones et aéromodèles est disponible en libre accès sur

le site Géoportail

 

Cette aide cartographique et ce support d’information AIP-Drones.fr permettant d’appréhender les exigences liées à la réglementation. L’insertion des drones dans l’espace aérien est un sujet primordial, il apparait nécessaire que tous les acteurs de l’aéromodélisme soient sensibilisés à la sécurité.

 

Une autre carte très bien réalisée pour vous permettre de plannifier vos vols : celle de Mach7

La reference pour voler tranquille http://www.mach7drone.com